Finance

Ripple ouvre un bureau au Brésil et lance son expansion

L'entreprise a l'intention de poursuivre son expansion dans les pays d'Amérique du Sud

Ripple, la troisième monnaie cryptographique mondiale avec une capitalisation boursière actuelle de plus de 16 milliards de dollars, vient d’ouvrir ses premiers bureaux internationaux en Amérique Latine, selon les rapports de Cointelegraph Brazil.

La société devrait faire cette annonce publiquement lors de la prochaine édition du CIAB Febraban, un événement bancaire et financier majeur qui aura lieu à São Paulo du 11 au 13 juin.

Selon les rapports, l’ancien PDG de la société brésilienne « The Warranty Group » M. Luiz Antonio Sacco devrait être en charge du nouveau bureau de Ripples au Brésil.

Mr Sacco, qui a rejoint Ripple en mars 2019, s’est fait l’écho de l’intention de la société d’attirer davantage de clients dans son réseau de paiement « RippleNet ».

Ripple a actuellement trois clients majeurs au Brésil, RippleNet, Santander Brasil, BeeTech Global et Banco Rendimento. Ils ont clairement indiqué qu’ils cherchent à s’étendre au reste du continent sud-américain.

Au-delà des avantages de paiement, Ripple veut lancer des programmes éducatifs

Mr Sacco a ensuite fait part du plan de Ripple visant à promouvoir l’adoption rapide de la technologie du blockchain au Brésil grâce à des programmes de formation en collaboration avec des universités brésiliennes. Il a expliqué que Ripple investit dans le rôle crucial que joue l’éducation dans la promotion de la technologie de la blockchain.

L’investissement dans la recherche fait également partie de leur plan d’éducation, car on s’attend à ce qu’il élargisse les possibilités de carrière dans la région.

S’exprimant avec enthousiasme, il a ajouté avec joie que l’entreprise est maintenant prête à s’associer à l’Université de São Paulo et à la Fundação Getúlio Vargas en les aidants à parrainer des initiatives de recherche dans la blockchain.

Ripple a lancé en juin 2918 une initiative universitairecrrypto de recherche sur le blockchain (UBRI), qui soutient désormais 29 écoles pour accélérer la recherche académique, l’innovation et le développement technique dans le blockchain, la crypto et les paiements numériques.

Dans un rapport publié par Cointelegraph, Ripple compte maintenant plus de 200 entreprises utilisant leur réseau de paiement RippleNet, avec NFX, SendFriend, Transpaygo, FTCS et Euro Exim Bank – utilisant activement XRP pour les paiements transfrontaliers.

Dans la foulée du récent rapport publié par Bitwise affirmant que 95 pour cent de tout le volume de monnaie cryptographique dans les échanges étaient faux, Ripple a révélé des plans pour permettre un degré plus élevé de précision pour les rapports XRP volumes et ventes.

L’intérêt du Brésil dans la blockchain

Le financement du commerce semble être le premier choix pour le pays d’Amérique du Sud. Le Brésil s’est montré intéressé à investir dans la blockchain pour accélérer les processus et réduire les coûts.

L’année dernière, laBanque centrale du Brésil a mis en place une plate-forme privée de blockchain pour renforcer l’échange d’informations entre les autorités réglementaires.

Le mois dernier, la banque brésilienne Banco Bradesco a rejoint Marco Polo, le réseau de financement du commerce international de R3. Le réseau s’attaque au manque de connectivité qui entrave les processus commerciaux en tirant parti de la blockchain pour améliorer le temps et les coûts, ainsi que pour assurer la transparence.

Banco Bradesco fait également partie du réseau d’information interbancaire de JP Morgan et du réseau de paiement transfrontalier World Wire d’IBM.

La présence de Ripple au Brésil peut ouvrir des portes pour son expansion en Amérique Latine et pour d’autres grandes plateformes de crypto pour mettre les pieds dans cette partie du monde. L’offre de la société d’être à la fois une plate-forme et une monnaie devrait avoir un impact sur les transactions internationales dans le monde entier.

En ciblant le financement du commerce traditionnel, Ripple représente un aspect des monnaie cryptographique et des blockchains qui sont les plus susceptibles d’être adoptées par les grandes entreprises et les gouvernements.

Article connexe :

Le Brésilien Banco Bradesco rejoint R3 Corda Global Trade Finance Network

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close