Technologie

Le minage de Bitcoin consomme plus d’électricité que la Nouvelle-Zélande

Si vous avez entendu parler du bitcoin, il est fort probable que vous ayez aussi entendu parler du minage de bitcoin. Il s’agit de « créer » un bitcoin à partir de votre ordinateur en utilisant des ordinateurs extrêmement puissants. Le minage de bitcoin fait souvent la une des journaux, principalement en raison de sa consommation énorme d’énergie.

Un rapport récent suggère que le minage de bitcoin consomme plus d’électricité que l’ensemble de la Nouvelle-Zélande.

Le rapport souligne ensuite un point positif : une grande partie de cette électricité provient de sources renouvelables et écologiques, ce qui subventionne indirectement des sources respectueuses de l’environnement.

Ce rapport est présenté par CoinShares, une société d’investissement crypto basée à Londres. Il a révélé que l’industrie mondiale du minage de bitcoin consomme 4,7 GW d’énergie par seconde, dont 4,3 GW sont consommés par les calculs de hashtag, qui sont en hausse de 0,4 GW par rapport au dernier rapport présenté par la société.

D’après les calculs effectués par les chercheurs, la consommation annuelle d’électricité dans le minage du Bitcoin s’élève à près de 41 TWh. Cela représente environ 2,2 TWh de plus que la consommation annuelle de 4,7 personnes résidant en Nouvelle-Zélande en 2017.

Le chiffre calculé de 41 TWh d’électricité consommée par le minage du Bitcoin est celui du 31 mai, date à laquelle le rapport a été publié. Les chiffres peuvent varier légèrement en fonction du nombre de plates-formes actives à tout moment.

La majeure partie de cette électricité provient de sources renouvelables

Compte tenu des chiffres actuels, le minage d’un seul bitcoin coûte environ 5 600 $. Les mineurs obtiennent ainsi un rendement de 2 400 $ si l’on tient compte du prix actuel du bitcoin. De cette façon, l’industrie offre un profit annuel lucratif de 6,2 milliards de dollars.

Ne vous faites pas de fausses idées. L’industrie ne fonctionne pas au charbon ou à partir d’autres sources non renouvelables. Comme le révèlent les deux derniers rapports de CoinShares, la Chine est à la pointe du minage du bitcoin. La province de Sichuan en Chine fournit à elle seule près de 50% du hashrate mondial.

Sichuan fournit l’électricité la moins chère du monde, surtout pendant la saison des pluies. Cela indique que les mineurs chinois de BTC utilisent des sources d’énergie renouvelables.

D’autres régions présentent la même tendance avec un grand nombre de mineurs comme la Scandinavie, la côte ouest de l’Amérique du Nord, etc. Chacun de ces endroits a des sources renouvelables en abondance.

Le rapport conclut :

« Dans l’ensemble, nos conclusions confirment notre opinion selon laquelle le minage du Bitcoin agit en tant qu’acheteur mondial d’électricité de dernier recours et tend donc à se regrouper autour d’infrastructures renouvelables comparativement sous-utilisées ».

Il ne fait aucun doute que le recours à des sources d’énergie renouvelables pour le minage du Bitcoin pourrait aider l’industrie à aller de l’avant avec maturité.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close