Finance

La montée de l’investissement institutionnel dans la crypto-monnaie

Longtemps considéré comme le moteur de l’adoption des crypto-monnaies, l’investissement institutionnel ne cesse d’augmenter. Il semble que la volatilité du Bitcoin n’a pas n’effrayé les investisseurs institutionnels.

On s’attend à ce qu’il soit l’un des principaux facteurs poussant à un boom dans un futur proche. D’ailleurs, les différents rapports indiquent que les affaires dans ce sens ont constamment augmenté en 2019. Selon un cadre supérieur de Grayscale, un géant de la gestion d’actifs de crypto-monnaie, le deuxième trimestre de 2019 a vu à lui seul 85 millions de dollars d’investisseurs – deux fois plus qu’au premier trimestre.

De plus en plus de rapports indiquent que cette tendance s’est poursuivie et s’est intensifiée à l’approche de la fin de l’année. Pour preuve, nous avons le volume de Bakkt – il a commencé lentement, mais il a récemment battu des records. Regardons cela de plus près.

Bakkt lance un nouvelle possibilité de placement aux institutions

Bakkt a finalement lancé le trading en Bitcoin cette année, mais c’est durant ce mois-ci que Bakkt considère que nous sommes arrivés à un moment critique pour l’adoption institutionnelle du Bitcoin. Le 12 novembre, Bakkt a ouvert son nouveau service pour les institutions du monde entier, pas seulement aux clients de Bakkt Bitcoin Futures.

Adam White, COO de Bakkt, a déclaré:

«Un lien critique – peut-être le lien critique – dans l’adoption institutionnelle du Bitcoin est le dépôt avec intérêt. Lorsque les investisseurs ont facilement accès à des dépositaires réglementés dont ils font confiance dans la sécurité et dans les processus, le plein potentiel de cette nouvelle classe d’actifs et de cette technologie peut alors s’épanouir. »

Pour ouvrir si largement les services liés aux Bitcoin, Bakkt avait besoin de l’approbation du Département des services financiers de New York, qu’il avait finalement réussit à obtenir.

White dit que Bakkt a déjà accueilli un certain nombre d’investisseurs en capital-risque et en blockchain, notamment Pantera Capital, Galaxy Digital et Tagomi.

Preuve d’intérêt institutionnel

Le 8 novembre, les contrats à terme de Bakkt Bitcoin ont atteint un nouveau record quotidien de 1 756 événements, puis à nouveau le 22 novembre, avec 2 468 contrats à terme négociés.

Les derniers rapports indiquent qu’en dépit de la chute des prix de Bitcoin et de la liquidation d’un milliard de «contrats longs» sur BitMEX, le trading à terme de Bitcoin connaît des pics récurrents. Le groupe CME et Bakkt ont tous deux signalé une augmentation du volume des transactions au cours des deux dernières semaines. Vendredi 22 novembre, Bakkt a enregistré un sommet historique de 20,3 millions de dollars de contrats à terme mensuels, en hausse de 66% par rapport à son précédent sommet.

La tendance a maintenu une courbe ascendante. Selon un article Twitter publié ce lundi 3 décembre par Bakkt Volume Bot, l’intérêt ouvert sur les contrats à terme Bakkt Bitcoin a atteint un nouveau record de 6,5 millions de dollars.

Sur les marchés à terme, «l’intérêt ouvert» est le nombre de contrats ouverts sur le marché. Il est souvent utilisé pour indiquer la santé du marché. Ainsi, lorsqu’il y a un grand «intérêt ouvert», cela signifie que des capitaux nouveaux ou supplémentaires affluent.

L’argent institutionnel semble également affluer dans le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC). Non seulement ils ont signalé un doublement des investissements du premier trimestre 2019 au deuxième trimestre, dont 80% provenaient des investissements institutionnels, leur troisième trimestre a également été impressionnant. Grayscale a enregistré un afflux record de 171 millions de dollars avec un seul jour d’investissement pour 75 millions de dollars d’actions achetées.

S’exprimant sur les facteurs qui alimentent la croissance institutionnelle, Kari S. Larsen, partenaire du groupe Blockchain Technology & Digital Currency Group de Perkins Coie, a déclaré:

«Les bourses changent d’orientation, passant de commerçants de détail à des commerçants institutionnels, offrant à ces clients une meilleure capacité de personnaliser leurs plates-formes de négociation et de fournir des API mieux adaptées à ce à quoi les commerçants institutionnels sont habitués.»

Oliver von Landsberg-Sadie, PDG du groupe de services financiers BCB, a également déclaré à l’époque:

«La croissance de 2019 appartient aux institutions financières qui diversifient leurs portefeuilles et qui disposent enfin des outils professionnels pour le faire.»

Au milieu de cette année, la BCB avait intégré un peu moins de 32 institutions financières pour les opérations bancaires et de gré à gré, selon CoinDesk. Le PDG a d’ailleurs, ajouté:

«Il s’agit d’un changement fondamental dans le profil des clients par rapport à l’année dernière, qui était dominé par des projets de cryptographie à la recherche de liquidité.»

Quelles prédictions pour 2020?

Une enquête Fidelity réalisée cette année auprès d’investisseurs institutionnels a révélé que 47% avaient une opinion «extrêmement favorable» sur les crypto-monnaies. Selon l’étude donnée par CoinTelegraph:

«Les investisseurs institutionnels trouvent un attrait dans les actifs numériques, et beaucoup cherchent à investir davantage dans les actifs numériques au cours des cinq prochaines années.»

Les experts s’attendent à davantage d’investissements institutionnels dans le Bitcoin et les crypto-monnaies en 2020, mais les investisseurs de détail pourraient être plus susceptibles de favoriser les alternatives au Bitcoin et de choisir parmi les marchés plus larges de la crypto-monnaie.

Tone Vays, analyste de la crypto-monnaie et ancien trader de Wall Street, a déclaré à Crypto News:

«Je vois plus de « family offices » qui cherchent à acheter du Bitcoin à plus long terme.» Mais, ajoute-t-il s, « les investisseurs institutionnels devraient et ne seront pour la plupart attirés uniquement par le Bitcoin. »

L’optimisme est toujours d’actualité pour le Bitcoin donc. L’investisseur de Snapchat, Jeremy Liew et le fondateur du site « Blockchain » Peter Smith ont rédigé un rapport qui place le prix du bitcoin à 500 000 $ d’ici la fin de la prochaine décennie.

D’autres développements dans la crypto-monnaie et la blockchain pourraient stimuler de nouveaux investissements institutionnels, en particulier le projet Libra de Facebook. Bien qu’elle fasse exploser les régulateurs, elle suscite également de nouvelles discussions dans les banques centrales sur la perspective d’une monnaie numérique de la banque centrale (CBDC), un développement qu’aucun investisseur institutionnel ne pourrait ignorer.

Ce que l’ on pourra observer en 2020, c’est la consolidation dont les marchés des crypto-monnaies ont besoin. Certains investisseurs particuliers et les dites « baleines » pourraient se retirer, mais les investisseurs institutionnels continueront de pénétrer le marché à un rythme soutenu.

Cela peut diversifier suffisamment le marché pour empêcher certaines des fluctuations les plus volatiles de se produire. L’équilibre entre les entrées et les sorties fera ce qui déterminera si l’année 2020 livrera le prochain boom des crypto-monnaies et si le bitcoin atteindra les fameux prix que les plus conservateurs ont prévus.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close