Technologie

La banque central de l’Inde a formée une unité dédiée à la blockchain

La Reserve Bank of India (RBI) a inauguré une unité distincte consacrée à la recherche de solutions bancaires basées sur l’intelligence artificielle et la blockchain. Cette décision fait suite à une controverse dans le pays entourant les crypto-monnaies qui a ensuite conduit à l’imposition d’une interdiction de crypto-trading.

La RBI est restée décisive quant à l’interdiction des échanges de crypto-monnaie,  selon une décision de la Cour suprême de juillet refusant d’accorder un allégement éventuel aux échanges qui fonctionnaient effectivement en Inde avant l’interdiction. La RBI a été stricte dans sa répression des crypto-monnaies, mais la création d’une unité exploratoire centrée sur les chaînes de blocs par la RBI peut indiquer que la RBI se prépare à des solutions basées sur la cryptographie, du moins celles qui sont sous sa propre supervision.

Cadres réglementaires au milieu d’une crypto-interdiction

La RBI aurait créé l’unité chargée de préparer la banque à un environnement financier en rapide mutation, impulsé par l’introduction de solutions cryptographiques. Des sources familières  avec les projets de la banque centrale ont évoqué l’intérêt manifesté par la RBI pour mettre au point des cadres réglementaires pouvant être rapidement mis en place pour superviser les technologies émergentes dans les années à venir.

L’unité  n’est opérationnelle que depuis environ un mois et n’a toujours pas de chef de département. L’unité sera probablement composée de professionnels des domaines de l’informatique, de l’analyse de données, des statistiques et de l’économie. La RBI a l’intention de disposer laboratoire de science de donnés ( data) pleinement fonctionnel, chargé d’explorer le potentiel de la blockchain et de l’intelligence artificielle pour modifier les finances, mais les bureaucrates seront également chargés de réagir aux transformations perçues avec leurs propres propositions de réglementation.

Un investissement dans la technologie blockchain

Malgré l’interdiction de la RBI, le gouvernement indien étudie simultanément plusieurs projets faisant appel à la technologie blockchain. Plus tôt cet été, en juin, l’Institution nationale pour la transformation de l’Inde a présenté une stratégie de construction d’une chaîne de chaînes nationale, baptisée “IndiaChain.”.

La blockchain nationale à ses débuts semble être une réaction brutale à plusieurs projets régionaux de blockchain dans le pays. L’effort pourrait souffrir d’une approche unique, car les premiers documents de politique ont traité de tout, de la blockchain en tant que solution immédiate à la vente de médicaments contrefaits à son potentiel en tant que « service de paiement unifié ». Certaines banques commerciales indiennes ont même commencé à explorer leurs propres solutions basées sur la blockchain.

Nous avons également vu comment un géant de la technologie, Tech Mahindra, s’est associé au gouvernement local pour fournir aux startups blockchain un « Blockchain district’ » dédié à Hyderabad. On peut donc considérer que la position de l’Inde à l’égard des cryptp-monnaies position de l’Inde à l’égard des crypto-monnaies est sceptique et prudente, d’où l’interdiction du crypto-trading. Bien que le pays hésite à perdre le contrôle lors de l’introduction des monnaies numériques dans le pays, il souhaite développer néanmoins la technologie blockchain et ne pas être laissés pour compte pour autant.

Crédit de l’image: FE Bureau

 

Mark Townsend

Canadien de souche, Mark Townsend y a étudié la Littérature et l'Histoire. Mark est à la fois trader de crypto-monnaie et passionné de la technologie blockchain. Il s'intéresse aussi à la politique locale et internationale. Il aime voyager et écrire des articles.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close