Finance

Bakkt offre à ses utilisateurs la possibilité de tester ses contrats à terme Bitcoin

C’est officiel, malgré de nombreux revirements depuis la première annonce de son projet, Bakkt parvient finalement à ouvrir les portes de la version test de ses contrats à terme Bitcoin (BTC) ce 22 juillet 2019.

L’annonce de la création de cette plate-forme en août 2018 par l’entreprise Intercontinental Exchange (ICE) a généré beaucoup d’excitation au sein de la crypto-sphère, qui voyait en celle-ci une véritable porte d’entrée des institutions dans ce marché.

Initialement prévue pour le mois de Novembre 2018, son inauguration a été reportée à Janvier 2019, pour en définitive ne voir le jour qu’en Juillet 2019, suite à des contraintes réglementaires et à un combat difficile face à la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine.

L’état actuel des contrats à terme Bitcoin

Avant l’arrivée de Bakkt sur le marché des contrats à terme, la précédente « révolution » – ayant par ailleurs largement participé à la bulle de 2017 – fut la mise en place de contrats à terme Bitcoin effectuée en dollars par le Chicago Board Options Exchange (CBOE) en décembre 2017, rejoint par la suite par le Chicago Mercantile Exchange (CME).

Les contrats à terme permettent de se positionner à la hausse ou à la baisse par rapport au prix d’un actif. A l’échéance du contrat, la différence entre le prix comptant (prix de l’actif au début du contrat) et le prix à terme (prix de l’actif à l’échéance du contrat) représente le gain ou la perte qui est dû(e). Ici, le paiement s’effectue en dollars américain et ne suppose en aucun cas la détention de Bitcoin.

 C’est sur ce dernier point que Bakkt innove en proposant des contrats à terme dont l’échéance est payée en Bitcoin. Cette offre repose donc sur la détention directe de Bitcoin, proportionnellement au nombre de contrats à terme ouverts, à la différence des contrats plus « traditionnels » du CBOE et du CME.

Bakkt désire créer une véritable plate-forme d’échange de Bitcoin, aussi bien pour les institutions que pour les consommateurs et les commerçants.

Son objectif, simplifier l’échange de la première des cryptomonnaies, afin de la rendre viable comme moyen de paiement, de faciliter sa conservation en tant que réserve de valeur et de permettre des prises de position à la hausse ou à la baisse s’appuyant sur la détention réelle de l’actif.

Impact de cette évolution

À l’heure actuelle, il est difficile de demander aux institutions et commerçants de prendre à leur charge la gestion et la sécurisation des clés privées Bitcoin, de même que sa conversion en dollars. Peu de personnes s’intéressent réellement à l’avancée technologique que représentent le Bitcoin et sa blockchain, en revanche, la capacité de cette cryptomonnaie à fluidifier les échanges, tout en en réduisant les coûts, et à assurer une traçabilité irréfutable pourrait plus facilement faire échos.

Bakkt a donc vocation à simplifier ce processus en jouant un rôle d’intermédiaire garant de sécurité.

Bakkt is designed to serve as a scalable on-ramp for institutional, merchant and consumer participation in digital assets by promoting greater efficiency, security and utility

Kelly Loeffler, CEO of Bakkt.

Par la prise en charge de la gestion des clés privées et de l’achat/vente de Bitcoin, Bakkt souhaite faciliter l’utilisation du Bitcoin par les particuliers et les institutions.

Par ailleurs, en bouleversant l’équilibre actuel entre l’offre et la demande, la création d’une place de marché reposant sur la détention réelle de cet actif pourrait influencer grandement l’appréciation de sa valeur.

Un accueil positif de la part des institutions et de la crypto-sphère

Bakkt a donc beaucoup de raisons de séduire. Les institutions y voient une belle opportunité d’attribuer une part de leur portfolio au monde des cryptomonnaies de manière simple et sécurisée.

Les membres de cette communauté y voient quant à eux la réalisation du Bitcoin en tant que moyen de paiement. Cette plate-forme d’échange pourrait bien engager la démocratisation du Bitcoin, d’autant plus que Bakkt ne considère pas le Bitcoin comme sa seule option.

Il ne reste plus qu’à attendre les résultats de la phase de test fraîchement lancée. Un retour positif de la part des premiers utilisateurs serait susceptible de générer un regain d’intérêt autour de la première cryptomonnaie, qui voit d’autant plus son troisième halving approcher à grand pas.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close