Finance

Bitspark prépare un pilote de stablecoin conçu pour l’économie philippine

Aux Philippines, les consommateurs peuvent payer en ligne leurs factures d'électricité

Bitspark, en partenariat avec Okra Solar, a lancé un pilote de nouveau stablecoin rattaché au change du pesos philippins. Son but est de réduire les coûts de virements et les dépôts d’espèces.

Basée à Hong Kong, Bitspark est une entreprise de gestion de transfert financier. Récemment elle a annoncé la sortie d’un nouveau stablecoin fixé sur le cours du peso philippin (ticker: peg.PHP). L’offre peg.PHP de Bitspark sera diffusée via son réseau de transferts financiers aux Philippines.

Afin de mener à bien le test d’utilisation, Bitspark a fait appel a une startup en technologie venant du Cambodge, Okra Solar. Le coeur de la solution de Okra Solar est la distribution d’énergie solaire à des communautés reculées et comprend les Philippines comme l’un de ses marchés. peg.PHP sera utilisée dans ce contexte par les clients de Okra Solar comme moyen possible de paiement de facture via l’application Bitspark. Les clients pourront alors utiliser ce stablecoin tel un dépôt d’espèces dans les magasins partenaires du réseau Bitspark aux Philippines.

Afnan Hannan, co-fondateur de Okra Solar, explique que: “La plateforme de paiement en ligne de Bitspark va bouleverser en profondeur et en positif les vie des petites communautés rurales et isolées qui profitent de notre solution énergétique.”

Il ajoute également que: “ le plus remaarquable dans cette situation est que cela ne rend que plus familier les transactions PHP. La seule différence est qu’elles se font maintenant de manière digitale. Nous sommes vraiment impatients de pouvoir débuter ce pilote. Son impact pourrait changer la vie de millions de familles; rien qu’aux Philippines.”

Cette annonce fut faite juste après que Bitspark ait également lancé Sparkdex.HKD, le premier stablecoin en dollar hongkongais au monde. peg.PHP est déjà listé sur Sparkdex, la plateforme d’échanges décentralisés de Bitspark (appelée DEX) mais aussi sur le DEX connecté de Bitshares.

Réduire les coûts de virements et les dépôts de cash.

Le test de peg.PHP a pour objectif de réduire les coûts subis par les utilisateurs en baissant les frais de transfers supportés par Okra Solar. En effet, ils seront bien plus bas que ceux engagés par une banque traditionnelle ou par n’importe quel service de transports de fonds.

De plus, peg.PHP réduit le besoin d’agents de collecte d’espèce puisque les dépôts et virements se feront directement en utilisant le stablecoin.

George Harrap, co-fondateur et directeur général de Bitspark, explique que:

“Ce test de peg.PHP fait entièrement partie de notre politique d’engagement d’utiliser la blockchain dans le but d’améliorer notre écosystème de gestions de fonds, et cela passe évidemment par les solutions de paiement des factures. Il y a plus de 180 monnaies en circulation aujourd’hui. Le pouvoir de la blockchain permet à des monnaies initialement isolées dans un marché peu liquide de s’ouvrir à l’international. »

Sur son profil Twitter, Maxine Ryan, co-fondatrice de Bitspark, a signifié son enthusiasme pour ce pilote. Elle emphase aussi le rôle de Bitspark de support et d’aide dans les démarches de détachements des populations auprès des banques. Elle a également dit (en anglais) :

Bitspark – créé pour les exclus du système bancaire

Lancée en 2014 en Australie, Bitspark est un service de transports de fonds basé sur la blockchain permettant à ses utilisateurs d’envoyer de l’argent à l’étranger. Le point majeur étant que Bitspark ne demande aucune information bancaire et ne facture pas des frais de service.

La base du service que propose Bitspark s’établit sur le fait qu’elle soit “la première plateforme d’entrées/sorties monétaires au monde à tirer avantage de la technologie blockchain”. Partant de ce postulat, Bitspark s’attaque à deux angles majeurs: les 1,7 milliards d’individus qui n’ont pas de compte bancaire et une industrie de transports de fonds qui vaut 600 milliards de dollars américains.

Principalement liée à l’écart entre le manque de services bancaires dans les pays émergents et l’offre bancaires dans les pays développés, la plupart des transferts sont effectués dans une agence spécialisée (en anglais a Money Transfer Shop). Ces agences margent leur profit via des frais de transferts très élevés facturés à l’expéditeur. Comme Western Union, Moneygram ou solutions similaires sont peu présentes sur l’ensemble du marché, les clients n’ont d’autres choix que de passer par ces agences et payer ces frais exhorbitants.

Bitspark a donc débuté par offrir à ce marché une solution de cloud qui permet encore aux agences de transferts monétaires de centraliser le processus d’échange sur une seule et même plateforme: l’envoi, la gestion, la réception, et la due diligence de la clientèle.

Avec toujours en tête l’idée d’améliorer l’industrie et l’écosystème de transport de fonds, Bitspark a continué son aventure de disruption auprès des services aux communautés isolées. Selon le communiqué de presse, ce sera la première fois qu’un système de stablecoin sera utilisé pour de la facturation.

Les stablecoins: utiliser de devises digitales sans risquer une volatilité excessive

Les stablecoins connaissent une proposition de valeur unique. Ils permettent aux utilisateurs de tirer profit des avantages des cryptomonnaies tout en réduisant les risques liés à la volatilité des prix.

De nombreux stablecoins ont été présentés au marché. Le plus populaire, et donc forcément controversé, est Tether, fixé sur le cours du dollar américain. En début de cette semaine, TrustToken a annoncé la sortie de quatre devises digitales soutenues par le dollar australien (TrueAUD), l’euro (TrueEUR), le dollar canadien (TrueCAD) et le dollar hongkongais (TrueHKD).

En Mars 2019, le leader en logiciel IBM a signé une intention de collaboration avec six banques majeures de produire des stablecoins fixés sur les cours de leur devise nationale respective. Parmi ces banques, nous notons: Banco Bradesco, basée au Brésil; Rizal Commercial Banking Corporation, basée aux Philippines; et Bank Busan, basée en Corée du Sud. IBM a également eu un partenariat avec Stronghold, un actif soutenu par Stellar et fixé sur le dollar américain, afin de créer le premier stablecoin de Stellar.

Ainsi, la popularité des stablesoins est grandissante. Bitspark a développé le premier stablecoin, peg.PHP, fixé sur le pesos philippins. Bien évidemment, tout est beau sur papier, mais les faits devront parler d’eux-mêmes et justifier le concept. La question majeure est: les utilisateurs de Okra Solar vont-ils adhérer à ce système de monnaie digitale et finir par utiliser peg.PHP?

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close