Business

Le fond en cryptomonnaie de l’UNICEF veut fournir Internet aux écoles publiques

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, plus connu sous le nom de UNICEF, a récemment annoncé son intention d’utiliser des cryptos pour financer l’accès à Internet dans les écoles publiques. Selon un rapport de l’UNICEF, cela peut faire la différence puisque environ 364 millions d’enfants dans le monde n’ont pas (encore) accès à internet.

Selon l’UNICEF, ce fonds représente la première fois qu’une agence sous l’égide de l’ONU accepte la crypto-monnaie.

En quoi consiste ce plan d’action?

Selon certaines sources, l’organisation aurait l’intention d’utiliser des cryptos donnés par un certain nombre d’organisations, notamment la Fondation Ethereum, pour financer le projet.

L’UNICEF a mis en place un fonds de cryptographie pouvant distribuer, conserver et recevoir des dons Ether et Bitcoin lors de la récente conférence Devcon.

La fondation Ethereum a lancé le financement en faisant don de 100 ETH et 1 BTC au fonds, pour un montant total légèrement supérieur à 25 000 $.

Christina Lomazzo, responsable de la chaîne de distribution de l’UNICEF, et Chris Fabian, responsable de l’UNICEF Ventures, ont expliqué que les fonds iraient initialement à une initiative appelée Project Connect. Son objectif est de fournir et d’améliorer l’accès à Internet dans les écoles publiques du monde entier.

Mr Fabian, à l’initiative de ce projet à déclaré :

«Payer pour la connectivité des écoles, voir la lumière s’allumer pour une école [sur la carte de Project Connect] et pouvoir l’enregistrer dans un registre numérique… cela vous donne un cycle complet [de responsabilisation]. Je ne connais pas beaucoup d’autres choses qui peuvent montrer la puissance d’un système financier véritablement distribué de cette manière. « 

Un début prometteur

Le projet a déjà reçu un soutien considérable de la part de différents pays, notamment le Kenya, le Kazakhstan, la Sierra Leone et le Kirghizistan.

Les paiements numériques sont la «nécessité du moment», selon Fabian, et la voie de l’avenir pour l’UNICEF et l’ONU.

Il a parlé de l’importance d’avoir un système financier sécurisé tout en soulignant l’importance de la blockchain:

«Nous avons passé ces deux dernières années à développer cette capacité [de créer un fonds cryptographique]», a déclaré Fabian. « Nous partageons cette capacité avec d’autres organisations [des Nations Unies], elles ne doivent donc pas se soumettre au même travail juridique et financier que nous avons effectué. »

Fabian a également parlé de la priorité que cette initiative crée non seulement pour les organisations de l’ONU, mais également pour les organisations à but non lucratif en général.

«Nous pouvons non seulement prendre en charge des actifs de chiffrement, mais nous pouvons également les conserver en tant que chiffrement, puis les disperser de la même manière. C’est important parce que nous n’avons pas besoin de les convertir en devises FIAT, nous ne perdons donc pas la possibilité d’avoir une valeur ajoutée en termes de surveillance, de responsabilité et de programmabilité. ”

LIRE AUSSI: Est-ce que la blockchain est le futur de l’Esports ?

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close