Business

La Tokenisation de l’Immobilier : l’Avenir Numérique de l’Investissement Immobilier

La tokenisation des biens immobiliers augmentera la liquidité et améliorera l’efficacité des marchés immobiliers mondiaux. Les premiers projets aux Etats-Unis et en Europe ont déjà prouvé leur faisabilité économique et technologique.

Une liquidité accrue, la réduction des coûts de transaction, l’accélération des processus : La proposition de valeur de la tokenisation des actifs est devenue particulièrement pertinente sur les marchés immobiliers, qui constituent de loin la classe d’actifs la plus importante en termes de valeur liquidative au niveau mondial.

Selon un rapport, la taille du marché mondial des investissements immobiliers gérés par des professionnels est passée de 7,4 milliards de dollars en 2016 à 8,5 milliards en 2017. L’état du marché a révélé que d’ici 2025, le marché immobilier mondial est censé générer des revenus de 4 264 milliards de dollars.

La région Asie-Pacifique est en tête du classement. Depuis quelques années, c’est le plus grand marché immobilier au niveau mondial en termes de production de revenus et de nombre de logements vendus. La force motrice serait la population importante dans les pays asiatiques, associée à la croissance économique rapide. Viennent ensuite l’Amérique du Nord, l’Europe, l’Asie Pacifique et l’Amérique latine.

Indéniablement, la valeur nette du logement comme source de capital est une tendance mondiale. Même si elle est sujette à la volatilité des marchés, elle demeure l’un des endroits les plus sûrs pour placer son argent. Le passage au numérique n’est donc pas surprenant.

Dan Salmons, Directeur chez Mortgage Innovation à la Royal Bank of Scotland (RBS), a dit à Bloomberg ; « L’immobilier est une industrie qui est prête pour la tokenisation, où un processus complexe et difficile pour les clients pourrait être rendu moins coûteux et plus transparent. »

RBS et Barclays viennent tout juste de participer à un essai utilisant la technologie blockchain pour simplifier les transactions immobilières. L’essai a impliqué 40 participants, dont la plate-forme d’Instant Property Network (IPN), qui utilise la plate-forme Corda de R3.

Des transactions moins chères, plus rapides et plus efficaces sans investissements minimaux

La tokenisation de biens immobiliers est un processus facile. L’émetteur crée une copie numérique de la propriété, stockant toutes les informations pertinentes telles que les spécifications de la propriété et les documents de propriété sur une blockchain. Cette version numérique de la propriété sera ensuite divisée en tokens numériques. Ainsi, au lieu de vendre une villa au prix de 1 million de dollars, le vendeur vendrait, par exemple, 1 million de tokens à la valeur nominale de 1 $ chacun.

Les tokens sont rendus publiques dans le cadre d’un ‘Security Token Offering’, réglementé par le gouvernement, puis sont vendus à des investisseurs principaux. Dans une phase ultérieure, l’émetteur peut inscrire les tokens sur un marché secondaire d’échange numérique. L’acheteur peut tirer profit de l’appréciation du prix des tokens et des droits spécifiés dans son contrat intelligent, comme par exemple les dividendes provenant du loyer, les paiements d’intérêts et les distributions de capital.

Grâce à ce processus, les investisseurs qui n’ont pas 1 million de dollars à leur disposition pour s’acheter une villa, peuvent tout de même investir dans la propriété, l’investissement minimal étant de 1 $. Ceci augmente considérablement le nombre d’acheteurs de l’émetteur et injecte d’énormes quantités de liquidités dans des marchés immobiliers traditionnellement très peu liquides.

John Stecher, chef de ‘Group Innovation’ chez Barclays, déclare :

« Lorsqu’une personne souhaite acheter une maison, le processus comprend toute une série d’interactions différentes avec différentes entreprises et entités gouvernementales, ce qui peut être inconfortable et fastidieux. »

Ce n’est pas seulement un processus « inconfortable et fastidieux », mais également coûteux. Avocats, banques, courtiers : tout le monde veut sa part du gâteau. Les investissements numériques élimineront bon nombre de ces intermédiaires, car les investisseurs pourront acheter des tokens directement auprès de l’émetteur ou par le biais d’échanges numériques. Ainsi, les transactions seront moins coûteuses, plus rapides et moins bureaucratiques.

La tokenisation des premiers biens immobiliers aux États-Unis et en Europe

Ce qui peut sembler une utopie futuriste pour le spectateur civil est déjà en train de devenir réalité. En 2018, Propellr et Fluidity ont tokenisé un projet immobilier de 30 millions de dollars à Manhattan, New York.

Le courtier inscripteur de la transaction, également auteur à succes, Ryan Serhant, explique les avantages de ce projet :

« Depuis touours, le marché à New York est solide, mais pour un nouveau bâtiment, il faut du temps pour le vendre au juste prix. »

blockimmo, Elea Labs et Swiss Crypto Tokens AG ont conclu la première transaction immobilière basée sur la technologie blockchain en mars 2019, en Suisse. Il s’agissait d’une valeur totale tokenisée de CHF 3 millions, soit 20% de la valeur de la propriété. Bastiaan Don, fondateur et directeur général de blockimmo, explique que

« Les investissements immobiliers traditionnels et leurs programmes d’émission n’ont guère progressé ». En utilisant la technologie blockchain, ils ont pu apporter une solution à un problème et offrir une « plate-forme [qui] est le premier produit blockchain sécurisé, destiné à la fois aux investisseurs privés et professionnels ».

De même, brickblock, une nouvelle entreprise allemande de blockchain, a tokenisé pour la première fois une propriété en Allemagne le mois dernier, pour un montant total de 2 millions d’euros.  Dans le cadre d’une vente exclusive aux investisseurs éligibles, il s’agit de l’étape suivante dans la numérisation de systèmes auparavant uniquement papiers.

Jakob Drzazga, PDG de brickblock, a déclaré :

« Une fois qu’un bien immobilier, un fonds immobilier ou un instrument financier est tokenisé, les véritables avantages entrent en jeu : les transactions ultérieures sont instantanées, presque gratuites et, si elles sont effectuées correctement, sans risque de contrepartie. C’est un véritable changement pour l’industrie. »

Avec une valeur totale de l’actif de 228 milliards de dollars, l’immobilier mondial est une catégorie d’actifs plus précieuse que les actions et les obligations réunies. Comme l’immobilier est une catégorie d’actifs illiquides avec des obstacles importants à l’entrée, la tokenisation de la propriété constitue une proposition de valeur énorme. Le marché est encore à ses débuts, et personne n’aime être en avance à une fête. Mais une fois que les investisseurs institutionnels auront compris le vrai potentiel des propriétés tokenisées, l’économie des tokens atteindra de nouveaux sommets. Et vous ne voudriez pas non plus arriver en retard à la fête !

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close