Business

Le projet crypto-monnaie de Facebook :  Où en sommes nous ?

Le géant des médias sociaux Facebook, qui possède plus de 2 milliards d’utilisateurs à son actif, a créé son équipe blockchain en mai 2018. Facebook reste pourtant très secret sur ses plans, mais s’il lance son stablecoin, cela pourrait avoir un impact significatif sur la blockchain et le monde des crypto monnaies.

Selon Bloomberg, la blockchain de Facebook compterai au du 8 mai 2019 près de 50 membres. Bloomberg, citant des sources anonymes, a déclaré que le produit de Facebook pourrait être annoncé dans les mois à venir.

En outre, un fichier de crypto-monnaie pourrait être lancé en Inde, un pays qui teste déjà la technologie de paiement via WhatsApp Pay.

Blockchain, paiements et talent en matière de conformité

L’équipe blockchain possède une vaste expertise technologique dans les paiements, à travers le monde.

L’ancien président de PayPal, David Marcus, avait rejoint Facebook en 2014 pour diriger Messenger. Selon Bloomberg, Marcus aurait quitté ce poste en mai dernier et annonce « être en train de constituer un petit groupe pour explorer la meilleure manière de tirer parti de la blockchain sur Facebook, en repartant de zéro ».

D’après CoinDesk, Mikheil Musharrafie, serait impliqué dans l’équipe blockchain de Facebook, en tant qu ‘ »agent de conformité pour blockchain ». Jeff Cartwright, quant à lui, est responsable des politiques et de la conformité pour Facebook.

En Avril, le Comité des banques du Sénat américain a adressé une lettre ouverte au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, pour lui demander des détails sur ses plans confidentiels de crypto-monnaie concernant de nouvelles préoccupations en matière de confidentialité des données.

Wall Street Journal (WSJ) a indiqué dans un article que Facebook recrutait des sociétés financières et des marchands en ligne pour l’aider à lancer son projet de crypto-monnaie intitulé «Projet Balance».

La base d’une infrastructure de paiements Facebook ?

WSJ explique que le projet de Facebook comprend une crypto-monnaie qui pourrait être utilisée pour les paiements sur Facebook et sur Internet, ainsi que pour les transferts entre utilisateurs.

De plus, ce système pourrait être utilisé pour récompenser les individus de leur activité sur la plateforme. Un porte-parole de Facebook avait déjà déclaré « explorer de nombreuses applications différentes ». Bloomberg rapporte également que les initiés de Facebook « ont averti que la société est probablement encore loin de publier ce type de produit ».

Nathaniel Popper, journaliste au New York Times, a révélé que ses sources avaient confirmé que Facebook recherchait un investissement extérieur massif dans son projet:

« Facebook cherche à présent à amener les sociétés de capital-risque à investir dans le projet de crypto-monnaie de Facebook que nous avons présenté plus tôt cette année. J’ai entendu dire qu’ils ciblaient de grosses sommes allant jusqu’à 1 milliard de dollars. »

Popper et son co-auteur, Mike Isaac, ont cité en février, selon quatre sources bien connues, que Facebook parlait à des échanges de crypto monnaie « de vendre la pièce de Facebook aux consommateurs ».

Selon Mashable et Cheddar, Facebook a également acquis le talent de Chainspace, développeur de la plateforme contractuelle intelligente et blockchain, en février.

Le 17 mai, Reuters a annoncé que Facebook avait créé une société de fintech enregistrée en Suisse, spécialisée dans la blockchain et les paiements, mais également dans l’analyse, le big data et d’autres technologies. D’après Reuters, la société Libra Networks, fournira des services financiers et technologiques et développera du matériel et des logiciels ainsi que le registre du commerce de Genève.

Sont-ils toujours en phase d’exploration ou déjà prêts à se lancer?

Publiquement, Facebook semble s’en tenir à une phase d’exploration.

Pourtant, certains indices amènent beaucoup de personnes à évoquer la possibilité d’un lancement de la crypto-monnaie sur Facebook, peut-être même au cours de cette année en Inde.

Si cela se produit et marche pour Facebook, cela entrainera un élargissement de la portée géographique des projets blockchain. Cela pourrait se poursuivre par l’intégration des paiements et des transferts basés sur la crypto-monnaie que ce soit sur une, plusieurs ou la totalité de ses plateformes de messagerie et des réseaux sociaux.

On peut donc facilement supposer que Facebook est en train de jeter les bases d’une telle progression.

Grâce à la portée des utilisateurs de Facebook, une crypto-monnaie largement utilisée  pourrait constituer un catalyseur imparable pour cet espace. Les opérations de Facebook sont néanmoins toujours sous surveillance.

Les régulateurs mondiaux étant encore incertains sur les crypto-monnaies et les gouvernements préoccupés par Facebook, cette combinaison pourrait constituer un obstacle supplémentaire pour la société de Zuckerberg.

On pourrait également se demander si les utilisateurs de Facebook ont assez confiance en cette plate-forme et comment cette dernière utilise leurs données pour les rendre toujours plus dépendants.

Viennent ensuite les partisans de la blockchain et de la crypto-monnaie, qui seront en mesure d’équilibrer une éthique décentralisée.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close