Finance

Des licences seront attribuées aux fournisseurs néerlandais de services de crypto-monnaie

La banque centrale néerlandaise a rendu obligatoires les procédures KYC pour obtenir une licence

Pour lutter contre les activités malveillantes, la banque centrale des Pays-Bas, De Nederlandsche Bank, prévoit d’obliger les fournisseurs de services de crypto-monnaie à obtenir une licence, comme l’a révélé un important média néerlandais, DeTelegraaf, la semaine dernière.

Pour obtenir une licence, les fournisseurs de services devront suivre les procédures KYC (Know Your Customers) et signaler des transactions inhabituelles. Les données collectées par les fournisseurs seront ensuite contrôlées par la banque centrale.

Bien que le cadre réglementaire relatif à la crypto-monnaie soit encore peu connu, cette action semble positive. Cela aidera non seulement à réguler les crypto-monnaies, mais empêchera également leur utilisation dans des activités malveillantes.

Avec cette étape, les Pays-Bas ont pris leur place dans la liste des pays opposés aux cryptos anonymes. Plus tôt cette année, en avril, un ensemble de règles similaires avait été mis en place au Japon lorsque l’on demandait aux bourses de crypto-monnaie de signaler toute transaction suspecte.

Cela dit, les Pays-Bas sont assez sceptiques quant aux crypto-monnaies. En août de cette année, un dirigeant de la Banque centrale des Pays-Bas a annoncé que les crypto-monnaies ne sont pas considérées comme de la monnaie réelle, mais ils ne prévoyaient pas non plus de les interdire. Également au cours du même mois, un conseiller de la banque centrale a clairement affirmé que le prix du Bitcoin change conformément à la recherche effectuée sur Google pour la crypto-monnaie.

Cette déclaration a été faite au milieu des discussions sur une «bulle Bitcoin», ce qui laisse à penser que la bulle pourrait avoir éclaté, comme le montre le marché baissier actuel.

Changer les points de vue

Le marché de la crypto-monnaie en Europe a resté relativement derrière les autres pays en raison des énormes obstacles réglementaires qui leur sont associés. Cependant, il semble que tout cela soit en train de changer car de nombreux pays s’emploient activement à généraliser la crypto-monnaie.

Le parti au pouvoir en Espagne a également récemment annoncé son intention de présenter un projet de loi de régulation pour la blockchain et les crypto-monnaies.

Outre les Pays-Bas et l’Espagne, divers autres pays explorent pleinement les technologies. La Suisse, par exemple, a récemment lancé le premier produit mondial échangé multi-bourses, tandis que l’Allemagne, par contre, se prépare à lancer une plateforme de crypto-monnaie au premier moitié de 2019.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close