Echanges Internationaux

Des géants de l’agriculture s’unissent pour numériser le commerce des céréales

Le secteur agricole vient de recevoir une nouvelle relance: le commerce des céréales passe au numérique.

Les quatre plus grandes entreprises agricoles du monde se sont associées pour numériser le commerce international des céréales. Le groupe, plus communément appelé ABCD, projette d’introduire la technologie de la blockchain et de l’intelligence artificielle afin de moderniser le commerce des céréales.

Les quatre industries agroalimentaires – Archer Daniels Midland, Bunge Ltd., Cargill Inc. et Louis Dreyfus, ont déclaré que le renouvellement de l’industrie par l’introduction de ces nouvelles technologies contribuerait à rendre le commerce international plus efficace et transparent tout en réduisant les coûts.

Reuters a annoncé la semaine dernière que ces entreprises tentaient de remplacer un système dépassé reposant beaucoup trop sur des traces écrites de contrats, d’enregistrements de paiement manuels et de factures démodés. Ces entreprises essaient de nettoyer tous ces déchets.

Quels sont les avantages de la numérisation?

Le premier objectif du groupe sera l’automatisation des processus de post-commercialisation des céréales et des oléagineux. Parallèlement à cette annonce, la société a publié le fait choquant que plus de 275 millions de courriers électroniques sont envoyés chaque année par les commerçants de matières premières, parallèlement au traitement de seulement 11 000 envois de grains acheminés sur l’océan. Un gaspillage d’énergie franchement remarquable.

Ces entreprises ont exprimé leur espoir que d’autres géants mondiaux de l’agriculture les rejoindront dans leurs efforts – Cofco (Chine) et Mitsui (Japon) sont deux entreprises très influentes qui pourraient aider l’ensemble du secteur à passer à la numérisation ultime.

«De nombreux aspects du commerce agricole sont hautement manuels et coûteux: documents papier, fac-similés, recopie manuelle des données, etc. – de nombreuses transactions utilisent encore les copies papier des documents», ont déclaré les entreprises en faisant référence à leur nouvelle initiative.

L’adoption lente de la technologie

Cette décision est tout à fait logique dans un monde où la technologie des grands livres gagne de plus en plus d’adoption, ou du moins, où elle est reconnue pour ses avantages. La technologie sera probablement un jour aussi courante dans les opérations commerciales que les ordinateurs aujourd’hui.

Le secteur agricole a souffert de son manque de numérisation, mais plusieurs évolutions positives ont eu lieu au cours de l’année passée. Avec ce mouvement de la part des entreprises agricoles les plus puissantes du monde, le secteur semble sur le point de subir un changement radical pour le mieux.

Mark Townsend

Canadien de souche, Mark Townsend y a étudié la Littérature et l'Histoire. Mark est à la fois trader de crypto-monnaie et passionné de la technologie blockchain. Il s'intéresse aussi à la politique locale et internationale. Il aime voyager et écrire des articles.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close