Santé

AI et Blockchain: l’avenir du secteur de la santé?

Dans un écosystème en pleine évolution, ces deux technologies peuvent servir à de nombreuses applications dans ce domaine

Le secteur de la santé a récemment été soumis à des applications technologiques impressionnantes. Que ce soit dans des centres de recherche, lors d’essai clinique ou d’installation de traitement, la technologie a été le principal acteur dans les coulisses de ces changements. 

Le monde médical a su tirer parti des technologies pour améliorer les machines d’imagerie, créer des outils d’exploitation à la pointe de la technologie et faire de grands progrès dans l’industrie pharmaceutique. La technologie est donc devenue le fondement des soins de santé modernes.

Selon Deloitte, les dépenses mondiales en soins de santé devraient continuer à augmenter avec un taux annuel de 5,4% entre 2017 et 2022, passant de 7 724 milliards de dollars à 10 059 milliards de dollars. En 2040, les dépenses mondiales en soins de santé devraient dépasser 18 000 milliards de dollars. Selon les estimations, les Américains dépensent près de 10 500 dollars par personne et par an en soins médicaux.

Divers acteurs participent à l’évolution de ce secteur vaste et complexe. De l’administration hospitalière aux prestataires de service, aux compagnies d’assurance, les prestations de services médicaux reposent sur un socle commun. 

Considérés comme fragmentés, tous les secteurs de la santé n’ont pas encore commencé à intégrer de nouvelles technologies en faveur de l’efficacité et de la réduction des coûts.

Comme dans beaucoup d’industries complexes, des disparités existent, mais cela n’empêche pas d’autres zones de s’épanouir via une technologie qui évolue sans cesse et qui redéfinit rapidement le secteur de la santé.

Il n’est pas surprenant que l’industrie fasse appel aux nouvelles technologies ainsi qu’aux grandes entreprises. Les géants de la technologie tels que Apple, Amazon et Google ont commencé à s’aventurer dans cet écosystème de la santé, à la recherche d’une place dans ce marché un peu en désordre, mais en croissance constante.

Ces grandes entreprises cherchent à résoudre les problèmes liés au diagnostic, à la prévision et à la prévention, ainsi qu’aux systèmes de paiement et de livraison. Parmi les technologies mises à profit par ces géants figurent le big data, l’intelligence artificielle et la blockchain. Les « technologies à la mode » sont bel et bien arrivées, catalysant les changements dans l’industrie.

Dans ce troisième article de la série «IA et Blockchain», nous aborderons la mise en œuvre de la blockchain et de l’IA en tant que solutions dans différents secteurs de la santé.

Lire aussi: L’IA et la blockchain : Comment améliorer l’expérience utilisateur tout en garantissant la confidentialité des données ?

La blockchain, colonne vertébrale de l’industrie des soins de santé

Dans cet écosystème, cette masse de données constituent à la fois une ressource puissante mais aussi une contrainte. Une énorme documentation, des retards importants et un manque de communication sont des problèmes pour pérenniser la gestion des données.

Pour pallier à ses soucis d’utilisation, de gestion et d’interprétation, la blockchain se présente comme une solution de choix dans les secteurs à forte densité de “data”.

Selon le bulletin du Collège américain des chirurgiens, la technologie blockchain peut être un « point de convergence pour l’information concernant la santé ». Le secteur de la santé est surchargé par les données, faisant de la blockchain une solution pour les acteurs du secteur, leur permettant de mieux gérer cette réalité ‘datafied’. 

En raison de son caractère immuable et décentralisé, la blockchain pourrait être la solution pour réduire les coûts, optimiser les processus et améliorer la transparence.

Quelques cas réels :

«La Blockchain a le potentiel de transformer le mode de contrôle, de gestion, de partage et de gestion des données pharmaceutiques», a déclaré Mark Treshock, responsable blockchain dans les domaines de la santé et des sciences de la vie chez IBM Global Solutions.

  • Stockage et gestion des dossiers de santé sur des plates-formes blockchain, permettant aux patients de protéger leurs données et de leur donner accès sur demande, tout en améliorant la gestion des informations entre les entités de soins de santé.

L’étude, Blockchain Technology in Global Healthcare, 2017–2025, réalisée par Frost & Sullivan, indique que : «La technologie Blockchain n’est peut-être pas la solution idéale pour les défis du secteur de la santé, mais elle offre le potentiel d’économiser des milliards de dollars en optimisant les flux de travail actuels et en éliminant certaines technologies. portiers à coût élevé. « 

  • Réduire le contrôle centralisé sur les ensembles de données patient et dynamiser la recherche et le traitement médicaux.

Pour en savoir plus, consultez l’article: La blockchain dans les services de santé: Cas d’utilisation dans le monde réel.

Dans toutes ces applications, la blockchain constitue l’élément central de l’infrastructure d’un système, ce qui permet de stocker les données en toute sécurité sur une plate-forme décentralisée en toute confiance. La blockchain joue donc un rôle essentiel dans la croissance du domaine médical.

IA et ses applications

Le marché de l’intelligence artificielle dans le domaine “Healthcare” devrait être multiplié par 11 entre 2014 et 2021, passant de 600 millions de dollars à 6,6 milliards de dollars, selon une étude d’Accenture.

En ce qui concerne les applications d’intelligence artificielle dans le secteur de la santé, on peut affirmer qu’aucune application qui utilise cette technologie “n’a encore atteint l’état d’intelligence artificielle générale“.

Cependant, il existe divers exemples réussis d’application de l’intelligence artificielle, ce qu’on appelle de ‘Applied AI‘.. Des applications qui permettent de fournir une grande précision dans le traitement de l’information et l’augmentation des effectifs.

De plus, l’intelligence artificielle peut être déployée pour analyser et diffuser des données, qui peuvent éventuellement être stockées dans une blockchain, ce qui a un impact direct sur les patients et les fournisseurs de services.

L’apprentissage automatique, le ‘machine learning‘, est l’une des applications de l’intelligence artificielle, qui part du principe que les machines «utilisent une grande quantité de données pour apprendre par elles-mêmes et, à terme, reconnaître davantage d’inconnues».

L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont actuellement mis au point dans l’industrie des soins de santé.

En voici quelques exemples.

Diagnostic prédictif et résultats

Cet amas de données et les cas d’usages existants permettent au machine learning de s’intégrer facilement au secteur de la santé et de découvrir des méthodes pour détecter les tumeurs, recommander des diagnostics et, dans certains cas, même prévoir le séjour à l’hôpital d’un patient. 

Google a travaillé sur ce sujet en introduisant un algorithme pour le logiciel de réseau de neurones, qui permettra de prédire les résultats des patients (durée de la visite, possibilités de réadmission et chances de décès).

Gestion des données de facturation

L’intelligence artificielle peut être utilisée pour se renseigner sur les régimes de santé en se nourrissant de bases de données provenant de différentes plates-formes (stockées dans une blockchain partagée) et fournir des réponses relatives aux factures. 

L’AI pourrait analyser et diffuser des données claires et compréhensibles, en évitant les échanges inutiles et en améliorant l’efficacité des résultats. Le fait de disposer de données sensibles stockées dans une blockchain signifierait que seules les informations nécessaires seraient mises à la disposition de la bonne entité à analyser.

«En combinant tous les principaux logiciels de facturation médicale et en créant un logiciel de facturation patient axé sur les données, les patients auront un accès plus facile pour savoir ce qu’ils doivent, pourquoi ils le doivent, pourquoi leur compagnie d’assurance n’a pas assumé les coûts et comment ils peuvent payer, pour ensuite pouvoir régler le solde avec le fournisseur», a déclaré le PDG de Collectly, Levon Brutyan.

Extraction et structuration de l’information

Qu’en pense les professionnels de la santé? Ils ne sont pas en reste dans cette équation complexe. En tant que consultants, les outils d’intelligence artificielle, associés à un logiciel d’analyse, peuvent répondre à certaines de leurs questions. C’est ce que le supercalculateur Watson d’IBM cherche à faire. Selon la multinationale américaine, 115 000 patients et consommateurs ont été traités.

Cela s’est révélé particulièrement utile pour aider les médecins à faire face à l’afflux constant de nouvelles informations. Partout dans le monde, les médecins utilisent ce logiciel pour analyser les symptômes, établir un diagnostic et prendre des décisions.

L’intelligence artificielle appliquée peut également utiliser les technologies cognitives pour acquérir, structurer et transmettre des dossiers de santé utilisés pour la recherche et les fournisseurs de services. Cela peut notamment aider à résoudre le problème du partage de données. 

Lorsque l’on convertit des millions d’enregistrements sous forme d’images en documents électroniques, une révision et des ajustements sont nécessaires. Il alimente ensuite systématiquement une machine learning qui, à son tour, entraîne le système à atteindre une plus grande précision.

De la numérisation des dossiers médicaux à leur gestion, que réserve l’avenir?

L’industrie n’est pas réservée aux géants de la technologie. Étant donné les nombreuses solutions que les nouvelles technologies peuvent apporter, c’est le bon moment pour les entrepreneurs qui souhaitent faire une pause. Les opportunités se présentent sous la forme de données, qui sont monnaie et pouvoir. La clé réside dans le fait que les données de santé de chaque individu peuvent remplir 300 millions de livres.

La démocratisation des aspects de la santé permet d’économiser du temps et de l’argent. Cela se traduit par des cas d’utilisation quotidiens, tels que des dispositifs de santé portables. Pensez aux évaluations des maladies et au partage des données en temps réel avec les médecins. Les opportunités sont vastes et en croissance constante.

Au cours des dix dernières années, les avancées technologiques dans le secteur des soins de santé visaient la numérisation des dossiers médicaux. La question qui se pose maintenant est de savoir comment gérer ces ensembles de données volumineux. Des progrès sont réalisés, mais comme toute perturbation, cela prend du temps.

Les outils d’IA dans le secteur de la santé ont beaucoup de mal à satisfaire pour une raison simple: l’erreur humaine est l’une des principales raisons pour lesquelles la technologie est appliquée dans le secteur. Ainsi, un mauvais tournant avec un outil d’IA pourrait avoir des conséquences importantes, en plus d’un grand revers pour l’industrie et le public.

Cependant, cela signifie simplement que le potentiel d’amélioration du secteur de la santé est énorme. Alors que les industries découvrent lentement – et sûrement – les applications de ces nouvelles technologies, toutes les possibilités sont encore inconnues. Mais une chose est sûre: les nouvelles avancées technologiques sont là pour rester et nous verrons leurs impacts très bientôt.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close