Sécurité

Les pirates demandent 6,3 millions de dollars en bitcoins à un conglomérat de médias malaisien

Medias Prima Berhad, un conglomérat médiatique malaisien, est victime d’un vilain logiciel de ransomware ( rançongiciel). Comme le rapporte The Edge Markets, des pirates informatiques l’ont frappé le 8 novembre et, depuis lors, les employés de la société n’ont plus accès au système de messagerie.

Selon un développement récent, les hackers exigent maintenant 1 000 bitcoins, ce qui équivaut presque à 6,3 millions de dollars américains aux taux actuels du marché, pour rétablir l’accès.

Media Prima est un important conglomérat médiatique de la Malaisie et est le nom derrière diverses émissions de télévision, journaux, programmes de radio et autres produits et services numériques.

Comme l’a confirmé un employé de la société sous le couvert de l’anonymat, «la messagerie de notre bureau a été affectée, mais nous avons migré vers G Suite. Ils (les pirates) ont demandé des bitcoins, mais nous n’allons pas payer. » Toutefois, rien n’a encore été confirmé par le porte-parole officiel de Media Prima. On ignore si la société de médias est équipée d’un système de sauvegarde crédible qui peut être utilisé pour reconstruire les données codées.

Le ransomware a attaqué le système de messagerie de l’entreprise via un courrier infecté. Aucune confirmation officielle n’a été reçue à ce sujet, mais selon certaines rumeurs, le géant des médias aurait déjà migré vers Google Docs Mail récemment.

Qu’est-ce qu’un ransomware?

Pour commencer, le ransomware est un malware qui infecte le système, le chiffre et demande à la victime de payer une rançon pour pouvoir récupérer l’accès. L’objectif principal d’un logiciel de rançon est de gagner de l’argent de la victime, sinon les victimes pourraient perdre définitivement l’accès aux fichiers.

Bien qu’il y ait eu des attaques contre des individus, les extorqueurs ont trouvé plus lucratif de cibler des entreprises. Plusieurs attaques de ce type ont déjà eu lieu. Sophos, une entreprise de cybersécurité, a annoncé que le ransomware SamSam avait reçu 6 millions de dollars en Bitcoins en ciblant des entreprises et des organismes publics.

Parmi les organisations attaquées, nous avons le port de San Diego. Bien que le montant demandé par les pirates informatiques n’ait pas été révélé, l’affaire méritait l’implication du FBI et du Département Américain de la Sécurité Intérieure. La Professional Golfers Association (PGA) of America a récemment été attaquée et l’accès aux fichiers critiques lui a été refusé. Cependant, tout comme Media Prima, la PGA of America a également refusé de payer la rançon.

Article similaire:

Everest va aider le gouvernement indonésien à suivre l’évolution des subventions énergétiques

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close