Business

Le gouvernement kenyan utilisera la technologie blockchain pour le logement

Selon une agence de presse locale, le gouvernement kenyan envisage de recourir à la technologie blockchain pour gérer sans effort un nouveau programme gouvernemental de logement social consistant en 500 000 logements.

Quel est ce programme ?

Le programme, d’une durée prévue de 4 ans, vise à procurer aux habitants des alternatives de logement abordable. Le programme, qui devrait être conclu d’ici à 2022, relève du gouvernement fédéral et s’adresse aux personnes qui n’ont pas les moyens d’accéder à des prêts immobiliers, c’est-à-dire, qui gagnent moins de 992 dollars ou 100 000 shillings kenyans.

Selon les derniers rapports, seulement 3,1% de la population pourrait accéder à des prêts immobiliers ou gagnerait plus de 100 000 Sh, ce qui explique pourquoi un plan gouvernemental de logement serait une bonne alternative pour la majorité de la population.

Le projet devrait être financé en vertu de la loi de finances de 2018 par le Fonds national pour le logement. Selon les rapports, les candidats contribueront à hauteur de 1,5% de leurs revenus et cela sera compensé par leurs employeurs.

Comment la technologie blockchain sera utilisée ?

Le gouvernement a l’intention d’utiliser la technologie blockchain pour s’assurer que les unités soient bien distribuées uniquement aux personnes éligibles au programme et méritante.

En outre, cette technologie permettra également de répondre à des problèmes liés aux bénéficiaires et aux législateurs.

Le gouvernement a l’intention d’utiliser la technologie blockchain pour renforcer la confiance dans le programme, en particulier après une controverse au sujet du programme du Service national de la jeunesse, qui a révélé que plus de 78 millions de dollars avaient été détournés des coffres par les autorités et des fonctionnaires.

Discutant avec la Banque mondiale à Nairobi lors de la seconde édition du forum de dialogue urbain sur le logement abordable, le ministre-adjoint pour le développement urbain et le logement, Charles Hinga, a déclaré :

« Le Kenya utilisera la technologie blockchain pour garantir que les propriétaires légitimes vivent dans les logements sociaux financés par le gouvernement », a déclaré Charles Hinga, ministre-adjoint pour le développement urbain et le logement du Kenya.

Considéré comme l’un des plus grands projets de logement du pays, il ne s’agit pas du premier projet gouvernemental à utiliser la technologie blockchain. Le gouvernement s’est associé à différentes sociétés pour utiliser la technologie blockchain dans la lutte contre des problèmes sociaux telles que la criminalité et la pauvreté.

Bien que la technologie blockchain semble être un succès dans le pays, on ne peut pas en dire autant des crypto-monnaies, car la Banque centrale du Kenya semble toujours s’opposer à l’utilisation des monnaies numériques.

Article associé :

Binance ouvre son premier marché des changes de monnaie fiduciaire et crypto-monnaie en Ouganda

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close