Business

Thaïlande: du paradis des vacances au paradis de Blockchain?

L’industrie de la blockchain de la zone de l’Asie Pacifique se développe rapidement et la Thaïlande souhaite saisir cette opportunité. Le pays élabore des réglementations favorables à la blockchain et le gouvernement gère ses propres projets de blockchain.

Bien que la plupart des gouvernements occidentaux n’aient pas encore rattrapé la technologie de la blockchain, les régulateurs thaïlandais ont réalisé des progrès rapides et notables.

Des réglementations de bourse d’échange de crypto et d’ICO aux projets de blockchain gérés par le gouvernement, la Thaïlande progresse. En conséquence, le pays a attiré davantage d’investissements étrangers et est devenu l’un des principaux acteurs de la blockchain en Asie du Sud-Est.

SET demandera une licence crypto

Selon un rapport paru dans le Bangkok Post, la Bourse de Thaïlande (Stock Exchange of Thailand -SET) va solliciter une licence lui permettant de négocier des crypto-monnaies. Si la plus grande bourse thaïlandaise lance une plate-forme pour le crypto, la légitimité des monnaies numériques sera considérablement renforcée.

Pattera Dilokrungthirapop, vice-présidente de SET, a déclaré que la bourse envisageait de se développer dans le secteur du crypto, car la Thaïlande a de plus en plus tendance à investir dans les actifs numériques.

Les chances du SET d’obtenir la licence sont bonnes. Les régulateurs thaïlandais semblent ouverts au trading des cryptos et ont légalisé sept monnaies numériques l’année dernière: Bitcoin, Ethereum, Bitcoin Cash, Ethereum Classic, Litecoin, Ripple et Stellar.

En outre, le Ministère de la Thaïlande vient d’accorder une licence à trois nouvelles bourses de crypto-monnaie.

Si le ministère accorde la licence à la SET, celle-ci pourrait devenir l’une des quelques bourses mondiales qui exploitent à la fois une bourse d’actifs numériques et une bourse distincte.

Un tel modèle pourrait donner de très bons résultats, car l’échange d’actifs numériques pourrait s’appuyer sur la réputation de SET et sa clientèle existante.

La Thaïlande construit son écosystème blockchain

Le gouvernement thaïlandais s’efforce activement de supprimer les obstacles pour les entreprises de la blockchain.

En juillet, la Commission de la Sécurité et des Echanges (Security and Exchange Commission -SEC) a publié des directives pour les offres de pièces de monnaie initiales (ICO). Il a classé les ICO en trois types: jetons d’investissement, jetons de services publics et crypto-monnaies.

Le gouvernement thaïlandais teste également ses propres initiatives en matière de blockchain.

Le Centre national de l’électronique et de l’informatique (Nectec) travaille au développement d’une plate-forme de vote alimentée par la blockchain.

L’Association des marchés obligataires thaïlandais (TBMA) expérimente actuellement une plate-forme de services d’enregistreurs d’obligations basée sur la blockchain pour les transactions sur obligations d’entreprise. L’objectif est de créer un «BondCoin» pour un système de compensation et de règlement rapide.

La semaine dernière, la Banque de Thaïlande a annoncé son  «Projet Inthanon», une monnaie numérique de la banque centrale. D’autres banques centrales de la région Asie-Pacifique, telles que l’autorité monétaire de Hong Kong et l’autorité monétaire de Singapour, travaillent sur des projets similaires.

Les investisseurs étrangers ont remarqué les changements

L’ouverture de la Thaïlande à la technologie de la blockchain et la rapidité avec laquelle elle crée des réglementations favorables à la blockchain ont attiré les investisseurs internationaux.

IBM coopère avec l’une des plus grandes institutions financières thaïlandaises, Krungsri, pour développer les services bancaires numériques à l’aide de la technologie de la blockchain. Le centre de crypto Bithumb, basé en Corée, a annoncé son ouverture en Thaïlande après avoir reçu l’approbation réglementaire.

La Thaïlande va vite, et c’est pour de bonnes raisons. La technologie de la blockchain offre au pays des opportunités de diversification de son économie et de promotion de l’innovation.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close